Article DDM : Mention bien pour la Voivenel Des essais et du spectacle

Illustration de Article DDM : Mention bien pour la Voivenel Des essais et du spectacle
ligue

Article DDM : Mention bien pour la Voivenel Des essais et du spectacle

Si, en toute logique, c’est l’UA Saverdun qui remporte cette 50e coupe Voivenel en niveau A, Mirepoix et Saint-Jean-du-Falga se partagent les lauriers en niveau B, même si c’est le premier nommé, vainqueur hier dans leur opposition directe dans une sorte de finale (après le forfait de
l’US Foix), qui a soulevé la coupe.
Après une année d’interruption en raison de la crise sanitaire, la Voivenel a fait sa révolution cette année. Pour un bilan mitigé mais porteur d’espoirs. « Le bilan est positif même si le pari est à moitié gagné, explique Frédérick Dedieu, président du comité départemental de rugby.
Maintenant, il faut transformer l’essai l’an prochain. On espère séduire les clubs jusqu’à la Première série, intégrer les féminines, le rugby à 7 et à 5. Notre objectif, c’est de faire, en avant saison, une grande fête du rugby ariégeois. » La nouvelle formule a plu. « Les clubs ont été
réceptifs, demandeurs de ces nouveautés. » Le public, même s’il n’a pas été très nombreux, a montré des signes d’intérêt. 500 entrées payantes à Saint-Jean-du-Falga, 350 hier à Foix, ce n’est pas si mal. « Je me satisfais aussi d’avoir vu pas mal de jeunes dans les tribunes. On a
enregistré 80 entrées de jeunes entre 12 et 18 ans. Il y a longtemps que ça n’avait pas été le cas. » Oui, bien sûr, les forfaits de Villeneuve-du-Paréage et de Lavelanet la semaine dernière, de Foix ce week-end, ont un peu gâché la fête. « Il fallait prendre en compte les difficultés du
moment » tempère Frédérick Dedieu. Karim Bénali, le coach de Mirepoix est, lui, plus inquiet. « Pour moi, cette Voivenel est un échec sportif du rugby en Ariège. C’est triste de voir tous ces forfaits. Il faut vite tirer la sonnette d’alarme. Les dirigeants sont face à de graves difficultés. Il
faut travailler sur la formation. Ce qui s’est passé doit être un signal d’alarme. Le bénévolat est locale un gros souci. Les entraîneurs sont en train de lâcher. Il y a des fusions et des rapprochements partout. Pourquoi pas en Ariège ? » Mirepoix, pas intégré au départ à cette Voivenel, a été
repêché au dernier moment et a donné une très belle image du rugby ariégeois. Oui, la crise sanitaire est passée par là et a, sans doute, accentué les difficultés des clubs. Mais cette Voivenel new-look a également confirmé que l’Ariège pouvait encore compter sur son « rugby
des villages. »
Lionel Lasserre


Côté pelouse, l’après-midi a été très agréable avec quatre rencontres de belle facture. 20 essais ont été inscrits pour un spectacle toujours au rendez-vous. C’est net, le niveau a monté depuis la semaine dernière. De bon augure avant la reprise du championnat dans quinze jours.
Niveau B.- Après le forfait de Foix, Saint-Jean-du-Falga et Mirepoix ont disputé un match « normal » de deux fois quarante minutes. De belles envolées, du jeu, du suspense, le RCM l’emporte finalement 24-20.
Niveau A.- Grand favori, Saverdun a confirmé son statut avec deux victoires (14-7 face à Laroque-Bélesta ; 28-0 face à Tarascon). En difficulté la semaine passée, l’ES Laroque-Bélesta a superbement relevé la tête en inquiétant Saverdun jusqu’au bout et en ne craquant que dans
les dernières minutes physiquement (l’E-SLB a enchaîné deux matches) face à Tarascon (victoire de l’UST 33-14). Les Tarasconnais ont eux aussi proposé du spectacle et montré qu’ils pouvaient espérer de belles choses dans leur futur championnat.
Retrouvez la publication des fiches techniques des rencontres dans notre édition de demain.

Partager